Des pâtes made in châtillonnais

On est parfois étonné de ce que l’on peut découvrir en Côte-d’Or et là, on peut dire qu’on est tombé sur de petites pépites : les Épatantes pâtes de Bourgogne. Testées et approuvées !

stand de pâtes

Au commencement, des chevaux…

A priori, il n’existe aucun lien entre des chevaux, des pâtes et la Côte-d’Or. Et pourtant si ! Ce lien est François Desliens. Dans sa ferme de Coulmier-le-Sec, ce passionné de chevaux propose de l’attelage, des pensions, du dressage d’équidés mais également des balades nature et prestations pour des mariages.

Mais à côté de ça, il s’est lancé depuis janvier 2016 dans une drôle d’activité pour les lieux : la confection de pâtes artisanales ! Avec sa collègue Carole, ils cherchaient une activité complémentaire qu’ils puissent gérer ensemble. Ils ont alors réfléchi à des idées plus ou moins farfelues. Carole ayant des origines italiennes, l’idée est finalement venue naturellement : ils feraient des pâtes ! Mais pas n’importe lesquelles, celles-ci seraient artisanales et locales.

Laboratoire de pâtes

Ensemble, ils se sont donc rapidement mis au travail en faisant des tests, en trouvant les produits de base, la forme… dans leur laboratoire à Châtillon et c’est parti ! Carole s’occupe désormais de la conception dans un laboratoire à Châtillon et François.

Toute la Bourgogne dans quelques centimètres

N’essayez pas de comparer les pâtes italiennes aux Épatantes. En Italie, chaque région a sa propre pâte, sa conception, sa forme. François, lui, a donné une nouvelle forme aux pâtes mais surtout de nouvelles saveurs. Les pâtes aux herbes, au citron, au safran, à la moutarde, aux anis, au pain d’épice… il n’y a que François qui les fait. Vous n’en trouverez nulle part ailleurs !

Épatantes de Bourgogne

Les véritables pâtes sont confectionnées à base de blé dur. Malheureusement, François n’a pas encore rencontré d’agriculteur qui en produise dans la région. En attendant, il récupère le blé dur dans le sud de la France. Mais pour le reste tout est local ! Il ne travaille qu’avec des producteurs du coin.

Les goûts et les couleurs…

La gamme de pâtes est très étendue. Vous avez le choix entre :

  • Les natures à base de semoule de blé dur, de farine bio d’épeautre ou de petit épeautre
  • Les colorées, au blé dur ou à l’épeautre, colorées avec de l’épinard ou de la betterave
  • Les aromatiques : moutarde à l’ancienne, orties, piment d’Espelette,… en tout, une quinzaine de saveurs !

pâtes colorées

Pour ce qui est des formes, il faut bien évidemment du temps pour acquérir de nouveaux moules. Les formes des Épatantes changent rarement. Mais François a tout de même déjà proposé des pâtes en forme de cœur pour plusieurs occasions (Saint-Valentin, fête des mères). Et comme la fragilité d’un véritable cœur, les pâtes sorties de ce moule sont également fragiles. La conception se doit donc d’être minutieuse !  C’est aussi ça le caractère artisanal auquel tient tant François : « dans chaque sachet, on prend le temps de le faire d’une manière personnelle et aimante ».

pâtes en forme de coeur

En attendant de pouvoir acquérir d’autres moules, François tient surtout à jouer sur les saveurs.
Pour l’automne, nous vous conseillons celles aux poireaux. Des pâtes à la Truffe de Bourgogne vont aussi prochainement voir le jour. Et pour Noël, optez pour des pâtes au chocolat (cacao sucré et non sucré) 😉

Et pour ceux qui aiment les bijoux funs, des boucles d’oreilles en pâtes sont aussi proposées !

boucle d'oreille en pâte

D’Épatantes voyageuses

Où trouver les Épatantes de Bourgogne ? Les pâtes fraiches sont en vente sur les marchés de Châtillon-sur-Seine le samedi matin, de Montbard le vendredi matin et de temps en temps sur une foire.

Quant aux pâtes sèches, vous les trouverez sur les marchés et foires mais aussi dans des magasins de la région, notamment dans l’épicerie locavore des Bourroches à Dijon. Si vous ne savez pas où en trouver près de chez vous, contactez directement François, il vous dira où les trouver 😉

François Desliens sur les stands

Si vous avez l’occasion de rencontrer les fabricants de ces Épatantes, n’hésitez pas à leur demander avec quels accompagnements déguster les pâtes. Vous apprendrez par exemple que les pâtes à l’anis se marient très bien avec du poisson blanc. Mais n’insistez pas à rajouter du ketchup ou une quelconque sauce, ça serait un sacrilège ! Il faut les déguster telles qu’elles sont, sans chichis. C’est aussi ça le plaisir des pâtes artisanales 🙂

Pensez à prendre en photos vos Épatantes avec le lieu où vous vous trouvez, ça fera plaisir à Carole et François ! Pour la petite anecdote, les pâtes ont déjà voyagé à l’étranger, dans le nord et le sud de la France. Et elles ne risquent pas de s’arrêter là…

Crédit photo : Ferme de Combe Noire


Épatantes de Bourgogne
Pâtes artisanales
Ferme de Combe Noire
21400 Coulmier-le-Sec
www.fermedecombenoire.eu

 

Vous aimez cet article ? Partagez le !