Ces femmes qui valent de l’Or

C’est l’histoire de femmes ordinaires aux destins extraordinaires.

Ces femmes qui on trouvé leur passion en Côte-d’Or, ces femmes que l’on admire pour leur ambition, leur caractère, leur savoir-faire. Parce que nous on pense que la journée de la femme, c’est tous les jours, on a envie de rendre hommage à toutes celles qui on fait et qui font la Côte-d’Or.

journée de la femme toutes

Non, pour elles, la gourmandise n’est pas un vilain défaut !

Isabelle Olivier

Totalement éloignée du monde agricole, Isabelle Olivier va pourtant en faire son métier lorsqu’elle rencontre Sylvain, issu d’une longue lignée de paysans. Ensemble, ils décident de créer la Ferme Fruirouge à Nuits-Saint-Georges. Ils transforment un simple Cassis de Bourgogne en confitures, beurres, boissons, condiments ou encore pâtes de fruits. Des produits qui ne pourraient exister sans cette alchimie parfaite entre les deux producteurs. Il fabrique, elle communique ! Voilà le secret de la réussite de cette petite ferme que l’on rêverait tous d’avoir !

Catherine Troubat

Depuis 2000, Catherine Troubat est dirigeante de l’entreprise qui produit le plus célèbre bonbon à l’anis ! Après son grand-père et son père, c’est à son tour de développer les anis de Flavigny dans le monde entier. Malgré cette empreinte internationale, elle a souhaité maintenir l’activité sur le territoire côte d’orien. Et on lui dit merci pour ça J

Catherine Petitjean

Héritière d’une lignée de 8 générations de maîtres pain d’épiciers, Catherine Petitjean a elle aussi mis la main à la pâte pour développer les délices de la maison Mulot et Petitjean. En organisant des portes ouvertes de l’usine et en rénovant le magasin emblématique place Bossuet à Dijon, elle fait découvrir au monde entier  la plus ancestrale des maisons de pain d’épices bourguignonnes!

« Energie » est leur second prénom !

Anne-Caroline Chausson

Cette dijonnaise d’origine a su se faire un nom dans le cyclisme. Successivement championne de France, d’Europe et du monde, Anne-Caroline Chausson devient en 2008, la première championne olympique de l’histoire en BMX aux Jeux de Pékin.

Véronique Pecqueux-Rolland

Cette férue de sport a (presque) tout essayé avant de trouver son sport de prédilection : le handball. En 1992, elle intègre le CSL Dijon, alternant avec l’ES Besançon. Et c’est un an plus tard qu’elle atteint son objectif : intégrer l’équipe de France. Véronique Pecqueux-Rolland enchaine alors les succès avec son équipe, qui décroche le titre de championne du monde en 2003. Côté individuel, elle est élue « meilleur pivot des Jeux olympiques de 2000 et 2004 ». Plutôt un beau palmarès pour celle qu’on surnomme la « légende française du pivot » !

Les handballeuses du Cercle Dijon Bourgogne

Elles sont nos « experts » au féminin, les handballeuses dijonnaises vont conquérir le monde peu à peu ! Sacrées championnes de France D2F pour la première fois en 2014, elles ont été promues en Ligue Française de Handball. Avec une mention spéciale à nos expertes Marie Prouvensier, Marie François, Barbara Moretto sélectionnées en équipe de France, Kimberley Bouchard et Fanny Millot sélectionnées en Equipe de France Junior, et Léa Mercuzot en Equipe de France Jeune ! Bref, une belle équipe dijonnaise qui a de l’avenir ! 

Virginie Razzano

Originaire de Dijon, cette joueuse de tennis française est une véritable battante ! Elle a dû faire face à de nombreuses difficultés mais s’est toujours relevée. Jeune espoir du tennis féminin français, elle bat en 2007 Venus Williams, la 8ème mondiale lors de la finale de l’Open du Japon. En 2012, elle élimine dès le premier tour de Rolland Garros, Serena Williams, ancienne numéro 1 mondiale. Un match unique qu’elle considère comme sa plus belle victoire ! Et pour cause, c’est la première fois que Serena Williams est battue lors du premier tour d’un tournoi du Grand Chelem !

Elles ont conquis la Côte d’Or et plus encore !

Dominique Loiseau

Après le décès du grand chef Bernard Loiseau qui a bouleversé sa vie, Dominique Loiseau reprend les rênes du Relais Bernard Loiseau en devenant directrice. En 2005, elle devient vice-présidente du réseau d’hôtels de charme et de restaurants gastronomiques Relais et Châteaux puis elle ouvre deux autres restaurants : Loiseau des Vignes à Beaune et Loiseau des Ducs à Dijon, qui reçoivent une étoile au Guide Michelin peu de temps après leur ouverture, offrant ainsi un « 5 étoiles » au groupe Bernard Loiseau. Une belle empreinte pour celle qui a su prendre en main son destin !

Véronique Drouhin-Boss

Co-directrice avec ses trois frères du Domaine Drouhin Oregon, Véronique Drouhin-Boss est une véritable « business woman » du vin. Œnologue dans l’âme, elle connait le Pinot Noir mieux que personne ! Issue de la quatrième génération d’œnologues de la famille Drouhin, elle se démène au quotidien pour conserver le style fin et harmonieux de la Maison, jusqu’à obtenir l’excellence !

Ludivine Griveau

Déterminée, ça elle l’est ! Et ce n’est pas par hasard si Ludivine Griveau a été nommée régisseure des Hospices de Beaune dès janvier 2015. Succédant au maître Rolland Masse, qui a assuré la production pendant 15 ans, elle devient ainsi la première femme régisseure, un grand changement dans le domaine viticole, un milieu essentiellement masculin ! De la technique, ça elle en a ! Diplômée  en ingénierie agronome à l’ENSBANA et en œnologie à l’Institut Jules Guyot de Dijon, elle connait bien les vins de Côte d’Or, et notamment les grands crus de la Maison Corton André, qu’elle a vinifié durant 10 ans. Un bel avenir, ça on lui souhaite !

Elle a osé le féminisme !

marie de bourgogne

Marie de Bourgogne

Féministe avant l’heure, Marie de Bourgogne est l’une des premières femmes à revendiquer ses droits à l’héritage, face au Roi Louis XI. Fille unique de  Charles le Téméraire, elle devient alors la plus grande héritière de son temps, à la mort de son père en 1477. Femme de caractère, elle est aussi une prétendante idéale puisqu’elle sera  convoitée dès l’âge de 5 ans par sept jeunes hommes, jusqu’à son mariage avec l’archiduc Maximilien d’Autriche. La vie très mouvementée de la dernière duchesse titulaire de Bourgogne fait d’elle l’un des pivots de l’Histoire de France !

Vous aimez cet article ? Partagez le !